Dans les 50… c’est déjà pas mal

[EXTRAIT – BORDEAUX EST AVENIR]

Il y a 60 élus municipaux à Bordeaux : chaque candidat à la mairie présente donc une liste de 60 noms. En fonction du résultat dans les urnes, le nombre des colistiers à devenir élus est plus ou moins important : votre numéro sur la liste est donc déterminant pour la suite. De plus en plus souvent, les noms se classent par ordre alphabétique. Votre numéro dépend donc de la première lettre de votre nom de famille. C’est en fait par facebook que j’ai appris mon numéro… 48. Par la voix d’un des colistiers de la liste opposante. C’était bien qu’il ait eu cette délicatesse car quelques heures ensuite fleurissaient sur mon « mur » quelques commentaires pour me rappeler que ce numéro fragilisait mon avenir en ne garantissant mon élection qu’en cas de très haut score. La liste d’Alain Juppé est passée avec 61 % des voix : 52 colistiers ont été élus. Il aurait pu gagner avec un score plus faible, mon numéro 48 aurait pu être fatal. Nul n’est indispensable : c’est plus vrai en politique encore que dans n’importe quel autre domaine. C’est même très sain et souhaitable. Il ne faut juste jamais l’oublier.

Il y avait beaucoup de nouvelles têtes dans l’équipe : la liste étant composée de profils très divers, parfois même antagonistes. Un représentant de Sens commun côtoyait des fervents défenseurs du mariage pour tous, dont j’étais, des ralliés de gauche attachés à une conception humaniste de la politique faisaient bon ménage avec les centristes en force dans cette liste, quitte à faire grincer les dents des représentants de la ligne dure des Républicains, dont je n’ai au final jamais trouvé de responsable revendiqué dans les proches d’Alain Juppé. Nous avons cheminé joyeusement dans toutes les rues pendant des semaines en animant une campagne extrêmement précise. Nous étions déterminés. Chaque colistier, équipé d’un K-way bleu portant fièrement la marque de la dix-huitième campagne d’Alain Juppé, #UnTempsD’avance, devait convaincre le plus de Bordelais possible.

La suite mercredi prochain

Retour à l’extrait précédent

2 réflexions sur “Dans les 50… c’est déjà pas mal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s