Puis les enfants par milliers

[EXTRAIT – BORDEAUX est AVENIR]

Après l’inauguration du tramway et la dissolution de la mission en tant que telle, je fus en charge du développement de ce dispositif particulier de sensibilisation des écoliers aux enjeux du développement durable : « les Juniors du développement durable ». Pendant toute la durée du projet de tramway, nous cherchions à communiquer sur les avantages de ce mode de transport en commun. Le fait qu’il soit non polluant était un argument sérieux, même si à cette époque on parlait peu ou pas encore de développement durable. Françoise Cartron, qui deviendrait sénatrice ensuite, était la présidente de la commission dans laquelle nous présentions nos dossiers avant les Conseils de communauté. Ancienne institutrice, elle a toujours soutenu les actions à destination des écoliers autour du tramway, nous a même incités à les déployer ambitieusement ; ce que je me suis employée à faire avec un plaisir infini.

Mon quotidien s’organisait autour de mes déplacements dans toutes les écoles publiques et privées, maternelles et élémentaires des vingt-sept communes de notre métropole. Nous avons réussi à travailler avec l’ensemble des acteurs associatifs de l’éducation populaire. S’émerveiller de vivre avec la nature et pas seulement craindre la disparition des ours blancs, travailler sur l’acquisition des éco-gestes par la compréhension, sans tomber dans le dressage comportementaliste, développer des dynamiques dans et hors de l’école avec les enseignants, les parents, les employés de mairie, tels étaient nos objectifs. Très vite, des ateliers philosophiques et artistiques ont permis d’aborder, au-delà des éco-comportements à développer, l’essentiel de notre mission : comment favoriser l’émergence d’une pensée critique de chaque enfant dans un monde de consommation et de compétition, qu’il ne s’agit pas de décrier dogmatiquement, mais de comprendre pour mieux le faire évoluer ?

C’est ainsi qu’Alain Juppé a assisté avec amusement en juin 2004 à l’invasion du hall de la Cub par les dix premières classes d’écoliers venus présenter leurs travaux de l’année. Ce fut indéniablement un succès, pas seulement parce que ces petits s’emparaient d’une bâtisse occupée par des gens trop sérieux mais surtout parce qu’ils parlaient déjà avec beaucoup de pertinence du défi écologique.

La suite mercredi prochain

Retour à l’extrait précédent

2 réflexions sur “Puis les enfants par milliers

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s