fabrickadeclik07-2015-2

Faire son Service civique

Je suis adjointe au maire en charge de la cohésion sociale et territoriale à Bordeaux. Je suis aussi Conseillère régionale de la Nouvelle Aquitaine. Ces deux collectivités, comme d’ailleurs toutes les institutions, ont une responsabilité immense à l’endroit de notre jeunesse. Désabusée, sidérée par ce qu’elle entend et entrevoit pour son avenir, elle a cependant compris que le service civique est une dynamique pensée et animée pour elle exclusivement. Réponse insuffisante pour lui redonner confiance en nous et en elle, le service civique constitue tout de même une avancée majeure dans la construction d’un modèle alternatif.

img_45652

« N’oublie pas d’où tu viens »

[EXTRAIT - BORDEAUX est AVENIR] « Bonjour, c’est Alain Juppé » Juin 2007 Samedi. 10h. Numéro inconnu. Mon téléphone sonne. C’est un numéro que je ne connais pas. Une voix féminine m’annonce : « Bonjour, le maire de Bordeaux voudrait vous parler ». Immédiatement elle me bascule la ligne. « Alexandra bonjour, c’est Alain Juppé », et tout de suite : « Accepterais-tu de … Lire la suite de « N’oublie pas d’où tu viens »

« Votre blog est stérile ! »

Il avait raison de m’interpeller. J’ai ouvert ce blog il y a quelques petits mois et puis je l’ai peu alimenté. Alors, je vous propose sur ce blog, chaque mercredi, de publier un extrait de mon livre ; de mon choix, ou peut être du vôtre ? Autant d’occasions en tout cas de débattre et d’aller, si c’est ce que vous souhaitez, au fond des choses. Nonobstant, je publierai aussi d’autres articles d’actualité et de fond.

essai-gd-format

Les voix américaines

8 millions d’électeurs en moins en 2016 par rapport à 2012 : voilà pour moi le premier enseignement des élections américaines. Le résultat vient donc aussi beaucoup de ceux qui se sont abstenus donc tus. Citoyens, invisibles et/ou inaudibles, ou se revendiquant hors-système, ils sont de plus en plus nombreux à ne plus vouloir choisir par défaut..."

Pourquoi j’ouvre ce blog ?

Parce que je veux transmettre davantage et de manière plus transparente mes expériences d'élue locale. Parce qu'il faut nous donner le maximum de chances d'être en interaction. Parce qu'en plein contexte d'élection présidentielle, il faut participer plus intensément à la construction de notre avenir. Parce que Bordeaux est une ville aimée et regardée.